Pages

vendredi 19 novembre 2010

Résilience, un concept délicat

Le concept de résilience a été mis en avant lors de la sortie du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2008. Ce concept n'est pas récent. Il existe depuis longtemps dans le domaine des sciences mais ce qui caractérise toutes ses acceptions est la capacité à absorber un choc et à revenir dans la situation initiale (ou presque).
US Gov. Londres 2ème guerre mondiale
Appliqué aux sciences sociales, à la sécurité et à la guerre, le concept devient délicat à manier intellectuellement et encore plus au plan opérationnel. Pour qu'il devienne utile, il faut remplacer les recettes simples et prêtes à l'emploi, par des solutions issues de la pensée complexe, c'est-à-dire issues d'études des phénomènes contextualisés, en utilisant une approche systémique. Autant dire que ce n'est pas gagné.
Répondre à l'enjeu de la résilience, c'est trouver comment aider une population à s'adapter aux évènements exceptionnellement dangereux et à les surmonter. Tout un programme.
Pour dépasser largement ces quelques lignes, je suggère l'ouvrage de Joseph Henrotin (sorti cette année aux éditions Esprit du livre) qui traite de la résilience dans l'antiterrorisme. Vous pourrez le trouver dans les bonnes bibliothèques, librairies ou en ligne sur les principaux site de vente.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire