Pages

jeudi 18 novembre 2010

La NSA en première ligne et nouvelle arme cyber chinoise ?

The only defense the United States has … against nation states and other potential threats in the cyber world is the National Security Agency”. C'est ce que vient de déclarer Robert Gates, Secrétaire d'Etat américain à la défense. La NSA est la dernière ligne de défense des Etats-Unis face aux menaces étatiques ou non étatiques dans le cyberespace. Robert Gates considère que les Etats-Unis n'ont ni les moyens humains, ni les finances pour la dupliquer dans le cadre de la sécurité intérieure. Selon la tendance lourde actuelle, le cyberespace aux Etats-Unis devient de plus en plus contrôlé par la défense (NSA et armées). En Chine les entreprises informatiques et télécoms stratégiques sont sous contrôle du Parti unique d'un pays non démocratique, il ne faudrait pas l'oublier, trop vite pris dans l'euphorie du libre-échange et la fascination d'une croissance à marche forcée.
Il faut mettre cela en rapport avec un début de guerre froide avec la Chine, concurrent économique et de plus en plus militaire, dans l'Est du Pacifique. D'ailleurs, les chinois ont-ils développé une arme cybernétique (techniquement envisageable) permettant de dérouter un trafic Internet ? C'est ce que nous indiquerait Hangar Do vinna, une déviation anormale par la Chine d'une partie du trafic mondial (dont celui du DoD, du Sénat US, de la NASA, etc.), pendant 18 minutes, le 8 avril 2010, selon un rapport du Congrès américain. Une erreur selon la Chine (voir ici). Ambiance froideur cybernétique !
En tout cas, il y a de moins en moins de candides dans le cyberespace, me-semble-t-il...

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire