Pages

jeudi 2 septembre 2010

Ne manque-t-il pas le Liban et la Syrie à Washington ?

Les pourparlers de paix ont débuté à Washington, pour la création d'un Etat palestinien. Cela a déjà été commenté et le sera encore. Certains disent qu'il manque l'Union européenne. Peut-être.
Je remarque juste qu'il manque deux acteurs quelque peu controversés autour de la table : le Liban et la Syrie. Oui, ces deux pays sont toujours en guerre avec Israël et n'ont qu'un cessez-le-feu surveillé par la FINUL et la FNUOD. Comment discuter de sécurité d'Israël en ne cherchant pas la paix sur son front nord ? Le pendant de l'Etat palestinien est bien la sécurité d'Israël. Le règlement du conflit ne peut-être que global. Autre difficulté, les réfugiés palestiniens dans ces deux pays représentent 800 000 personnes (la moitié dans les camps UNWRA), soit un peu moins de la moitié des Palestiniens vivant en Cisjordanie.
White House
Créer un Etat palestinien viable, en éludant le problème de Gaza, c'est déjà difficile mais sans prendre en compte les Palestiniens de l'extérieur, cela ressemble à une mission impossible. La photo de famille à la Maison blanche serait moins détendue avec les présidents libanais et surtout syriens (l'Egypte et la Jordanie sont des alliés des Etats-Unis) mais à une époque troublée de l'histoire de France, Paris valaient bien une messe...

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire