Pages

lundi 7 juin 2010

Hongrie et Slovaquie : la discorde nationaliste

Le Figaro nous apprend que la Hongrie vient d'accorder la nationalité hongroise aux minorités hongroises dans les pays voisins (3 millions de personnes). En riposte, la Slovaquie envisage de retirer la nationalité slovaque aux minorités hongroises qui franchiraient le pas.
wiki
Cela amène quelques réflexions :
  • le nationalisme n'est pas mort en Europe et le concept d'Etat non plus (désolé les mondialistes !)
  • l'Union européenne (les deux pays en font partie) est vraiment aux abonnés absents dans cette affaire qui aurait pu régler cette affaire
  • la Hongrie n'a pas eu peur de créer un différend avec ses voisins. C'est étonnant même si la Slovaquie sur-réagit
  • pour bien comprendre, imaginez si la France accordait sa nationalité aux francophones belges (4,3 millions) ou suisses (1,5 million). Un scandale international en vue ?
  • malgré tout, il y des précédents dont la loi espagnole sur la mémoire historique (2007) qui permet aux enfants et petits-enfants d'exilés du franquisme d'acquérir la nationalité espagnole. Pourtant, la demande en France (ayant accueilli la majorité des exilés) fut faible même si l'attrait fut indéniable en Amérique latine
En définitive, l'UE brille par son absence et les nationalismes reprennent du poil de la bête. C'est un changement géopolitique en cours, non ?

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire