Pages

mardi 23 mars 2010

Le rapport Chevènement sur le nucléaire

Je prend juste le temps de signaler DÉSARMEMENT, NON-PROLIFÉRATION NUCLÉAIRES, SÉCURITÉ DE LA FRANCE, le Rapport d’information n° 332 (2009-2010) de M. Jean-Pierre CHEVENEMENT pour la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat. Je n'ai eu le temps de lire que le résumé et que quelques passages. Cela me semble intéressant pour comprendre quelques enjeux actuels de la stratégie nucléaire de la France.
US army
Le résumé du Sénat sur senat.fr :
A l'approche de la conférence quinquennale d'examen du traité de non-prolifération nucléaire, qui aura lieu aux Nations unies à New York au mois de mai 2010, le débat international sur le désarmement et la non-prolifération nucléaires s'amplifie.
Alors que les crises iranienne et nord-coréenne ne sont pas résolues et que la communauté internationale s'interroge sur sa capacité à enrayer la prolifération nucléaire, les prises de position du président Obama et la perspective d'un nouveau traité de réduction des armes stratégiques entre les Etats-Unis et la Russie ont créé de nouvelles attentes en matière de désarmement nucléaire. Par ailleurs, l'intérêt d'un nombre croissant d'Etats pour le nucléaire civil donne une actualité nouvelle à la mise en oeuvre du troisième « pilier » du TNP, sur les accès aux usages pacifiques de l'énergie nucléaire.
A travers ce rapport d'information, la commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a souhaité éclairer les principaux enjeux de ce débat et leurs implications pour la France.
Ce rapport souhaite répondre aux questions suivantes:
- à quelles conditions peut-on se diriger vers des progrès significatifs en matière de désarmement nucléaire tout en renforçant la stabilité et la sécurité internationales ?
- comment lutter plus efficacement contre la prolifération nucléaire tout en répondant aux attentes des pays désireux d'accéder aux bénéfices de l'énergie nucléaire civile ?
Le rapport se prononce sur les positions que la France devrait adopter au regard de ces objectifs, mais également de sa sécurité et de celle de l'Europe.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

1 commentaire:

  1. Rapport plutot rassurant en fait. Je m'imaginais déjà en train de faire signer des pétitions à la sortie des centres commerciaux pour le maintient de nos capacités nucléaires....

    RépondreSupprimer