Pages

samedi 13 mars 2010

Ghana versus Côte d'Ivoire : une guerre pour le pétrole ?

Selon le ministre ivoirien des Mines, M.Augustin Kouadio Komoé, il n’y aura pas « de guerre du pétrole entre le Ghana et la Côte d'Ivoire ». Le conflit (pour l’instant non armé) provient du pétrole. Les deux géants du Cacao auraient-ils la fièvre de l’or noir ? Étonnant ?
Le Ghana a peur des visées attribuées à la Côte d’Ivoire sur une partie de son espace maritime, après la découverte d'un gisement pétrolier offshore. Selon l’AFP, le ministre ghanéen des Ressources naturelles, M. Collins Dauda, a déclaré le 12 mars 2010, que la Côte d'Ivoire réclamait une partie de l'espace maritime du Ghana et qu’en l’absence de délimitation des frontières maritimes, les deux voisins respectaient depuis des années « une ligne médiane ». Il aurait ajouté que « brusquement, avec cette découverte de pétrole, la Côte d'Ivoire revendique une partie de l'espace maritime, en dépit de cette ligne médiane que nous avons toujours respectée », en précisant qu'Abidjan avait envoyé une lettre au Ghana et aux Nations unies.
Cette situation rappelle celle du différend entre le Cameroun et le Nigéria, s’agissant de la presqu’île de Bakassi, qui a vu des affrontements armés entre les deux pays. L’affaire avait été portée devant la justice internationale.
La situation en Côte d’Ivoire est toujours précaire et la stabilité relative. Il sera nécessaire de rester attentif à ce différend. Pour la communauté internationale, la prévention et la diplomatie, appuyées par une crédibilité militaire, restent moins coûteuse que des opérations et des jugements internationaux a posteriori. Le smart power avant plutôt que le hard power après...

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire