Pages

vendredi 8 janvier 2010

La grippe et le porte-avions

Non, ce billet n'est pas la fable de la grippe et du porte-avions, une mauvaise adaptation d'une fable de La Fontaine.
La grippe A H1N1 aurait coûté entre 1,5 et 2,2 milliards d'euros sur une année aux comptes publics. C'est cher. C'est vrai. Mais c'est un vrai choix politique de ne prendre aucun risque par rapport à une pandémie qui aurait pu nuire gravement à la santé du pays, individuellement et collectivement. Assurer l'essentiel vital, cela a parfois un certain prix (j'imagine déjà les commentaires...). Et, on est toujours plus malin après (bien que nous ne soyons pas objectivement à l'après).
Au fait, selon une source de l'ACORAM, un deuxième porte-avions français coûterait environ 2 milliards d'euros. Assurer l'essentiel...

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

2 commentaires:

  1. Sauf que ce n'est qu'une partie du coût, il faut des avions ( à moins d'avoir une reine des quais comme le disait JH), des équipages, etc.

    Vous le savez aussi bien que moi, un PA ce n'est pas que la coque.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,
    Comme vous le savez, les avions d'un PA avec leur équipage peuvent voler sur un autre. D'où deux PA et une flotte...
    Cordialement,

    RépondreSupprimer