Pages

samedi 23 janvier 2010

Désarmer les milices palestiniennes en dehors des camps libanais ?

Le Front populaire de libération de la Palestine - Commandement général existe toujours (pour ceux qui l'avaient oublié). Il a même débuté aujourd'hui des exercices militaires aux environs de sa base de Qoussaya dans la Bekaa (Liban). Des sons d'obus d'artillerie, de roquettes, et de canons anti aériens auraient été entendus. Selon la presse libanaise, l'armée libanaise s'est déployée autour de ce camp historique de ce mouvement.
medium_occupationsyrie.jpg
chroniquesbeyrouthines.20minutes-blogs.fr
*
Cette information relativement anecdotique (ce type d'entraînement est régulier) me fait penser à quelques commentaires :
  • les Palestiniens au Liban disposent de nombreuses armes en dehors des camps officiels, en violation de la souveraineté libanaise et de la résolution 1559 de l'ONU. A quand leur désarmement ?
  • le problème palestinien n'est pas limité au territoire de la Palestine historique. Centrer le règlement de ce problème sur l'occupation par Israël de territoires ne permet pas d'avoir une approche globale.
  • il n'y a pas que des groupes terroristes jihadistes dans le monde et notamment dans le monde arabe
  • A plus long terme, le désarmement des Palestiniens dans leurs camps devra être réalisé d'une manière ou d'une autre. Au regard du drame de Nahr El-bared (Tripoli), un désarmement pacifique des Palestiniens me parait plus pertinent, en commençant par les mouvements terroristes jihadistes ou nationalistes, pour favoriser le Fatah (groupe actuellement modéré)
Le FPLP-CG et Fatah Al-Intifada ont déjà annoncé qu'ils ne voulaient pas désarmer... Nous allons donc vers de nouveaux renoncements ou de nouveaux conflits armés.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire