Pages

mercredi 30 décembre 2009

Equilibre entre liberté et sécurité ?

L'attentat raté d'Omar Farouq Abdoulmoutallab, un Nigérian de 23 ans qui a tenté de se faire exploser à bord du vol 253 de Northwest Airlines, le jour de Noël, entre Amsterdam et Détroit, pose la question générale de l'efficacité des services de renseignement. Il est possible de résumer une bonne partie de la problématique actuelle, dans les pays démocratiques, par la question suivante : quel doit être l'équilibre entre liberté et sécurité ?
Un point de vue nous est donné par M. Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l'homme, élu le 5 octobre 2005 par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.
L’on n’observe guère d’empressement à retenir les leçons de la dégradation des droits de l’homme qui a suivi la « guerre contre la terreur » conduite par les Etats-Unis au lendemain de septembre 2001. Alors que s’accumulent les révélations de plus en plus choquantes et détaillées sur la torture systématique, les détentions secrètes et d’autres violations graves des droits de l’homme, les instances politiques semblent réticentes à tirer les conclusions qui s’imposent. Il est urgent d’améliorer le contrôle démocratique des services de renseignement et de sécurité et de réglementer la coopération internationale entre ces services.
Lire la suite sur www.coe.int
Autres billets sur le renseignement : sur Pour convaincre et dans Blogosphère de défense et de sécurité

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire