Pages

samedi 7 novembre 2009

Le Moyen-Orient : une poudrière ?

Les esprits s'échauffent au Moyen-Orient. Le processus de paix en Palestine est au point mort, l'action d'Israël à Gaza (Cast Lead) est critiquée, le Liban forme difficilement un gouvernement (peut-être imminent et dont la future efficacité reste à prouver), le Yémen se désagrège avec l'Arabie Saoudite qui entre dans la danse, l'Iran poursuit son programme nucléaire (civil?) dans une ambiance de contestation intérieure, etc. L'Iran est d'ailleurs soupçonné de livrer de l'armement à divers groupes dans la région (pour arranger la situation ?).
Nouvel épisode qui n'est sûrement pas fortuit, Israël (forces spéciales de la marine des FDI) a intercepté le Francop, un navire contenant 500 tonnes d'armes, à 100 miles de ses côtes, en début de semaine. Ce la représente dix fois plus que ce qui avait été intercepté en janvier 2002, à bord du Karin A. Le bilan est énorme : 20 000 grenades à fragmentation, 9 000 obus de mortier, 3 000 obus de 106 mm, 2 000 rockets de 120 et de 122 mm, 600 000 munitions de 7.62 mm pour AK47, etc. Selon Israël, ce que dément Téhéran, ces armes proviennent d'Iran et sont à destination du Hezbollah libanais.
Pour voir les photos des saisies, sur le site des FDI.
Autre information démentie par l'Iran, la livraison d'armes iraniennes, par voie maritime, aux rebelles zaidistes du Yemen, le 26 octobre dernier.
AFP : Un bateau iranien chargé d'armes destinées à la rébellion zaïdite, en guerre contre l'armée dans le nord du Yémen, a été saisi au large du Yémen en mer Rouge, a-t-on appris lundi auprès des autorités locales dans la province yéménite de Hajjah.
Le bateau, chargé notamment d'obus anti-chars, a été arraisonné dimanche au large du village de Midi dans la province de Hajjah (nord-ouest), qui jouxte celle de Saada, fief de la rébellion chiite, a indiqué à l'AFP un responsable local.
Cinq Iraniens et un Indien, arrêtés à bord du navire, ont été conduits à Sanaa où ils sont interrogés par la police, a-t-il ajouté sous couvert de l'anonymat. Selon les premiers résultats de l'enquête, "les cinq Iraniens sont des instructeurs" qui devaient faire parvenir leur cargaison d'armes aux rebelles et "évacuer des blessés iraniens" du nord du Yémen en vue de leur rapatriement, a affirmé à l'AFP un autre responsable local. [...]
En résumé,
  • L'armement circule toujours dans un Moyen-Orient qui ne ressemble pas au pays des bisounours (les bisounours sont pénibles : ça sent trop le bonheur!)
  • Isräel a lançé un avertissement vers son Front nord : gouvernement libanais (souverain), Hezbollah (ennemi), ONU (chargée de contrôler la contrebande)
  • Le message est valable pour le Hamas qui chercherait quelques années à se coordonner avec le Hezbollah. Les FDI craignent une offensive de roquettes à partir de 2 fronts.
  • L'avertissement est également vers l'Iran qui soutiendrait le Hezbollah et le Hamas qui ont tiré des milliers de roquettes et d'obus vers Israël, ces dernières années. La "fuite" dans Der Spiegel de l'opération contre la Syrie en représente un autre.
  • C'est un message vers tous ceux qui pensent que le Mossad (peut-être aidés) et les autres services de l'Etat hébreu ne sont plus ce qu'ils étaient...
Le Moyen-Orient est vraiment une poudrière, au propre comme au figuré.
Crédits Photos IDF
Lire les autres billets sur Israël et l'Iran

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

2 commentaires:

  1. Après avoir reçu un commentaire à la limite de la politesse, je précise que ce blog est personnel et ne représente personne à part moi !
    Conclure d'une mauvaise utilisation de geotool (tous les blog de google pointent en Californie !) que j'alimente ce blog à partir des Etats-Unis pour les Etats-Unis est ubuesque.
    Ceux qui ne veulent pas lire ce blog ne lisent pas. Ceux qui ne sont pas d'accord peuvent commenter dans la limite de critiques constructives sur le fond. Et pour ceux qui n'aime pas ce que j'écris ne venez pas lire et ne publiez pas mes liens quand j'en laisse
    Cordialement.

    RépondreSupprimer