Pages

vendredi 27 novembre 2009

L'APL manoeuvre sous forte contrainte de guerre électronique

L'armée chinoise est souvent présentée comme une armée aux effectifs pléthoriques et peu performante technologiquement. Entre les dossiers américains et les communiqués de l'armée chinoise, je commence à avoir des doute sur le fait que cette armée ne soit pas un peu performante (ce que certains "experts" sous-entendent régulièrement dans les médias). Les exercices qui sont menés prennent en compte la guerre de l'information et la guerre électronique.
L'exercice Iron Fist -2009 qui a eu lieu au Centre d'entraînement tactique de Queshan, du 18 au 23 novembre dernier, aurait été mené dans une ambiance de guerre électronique (brouillage avec des émetteurs de 1000 W, écoute et localisation) qui posait de sérieux problèmes aux systèmes C4ISR. Les deux divisions engagées l'une contre l'autre se seraient opposées dans le spectre électromagnétique, en restituant des techniques et des tactiques travaillées depuis 3 ans.
La Chine semble s'entraîner à une guerre de l'information ou à une cyberguerre, impliquant des forces classiques à grande échelle. Préparer les conflits d'aujourd'hui est une impérieuse nécessité mais il ne faudrait pas qu'un jour, l'arbre des opérations actuelles cache la forêt de conflits de haute intensité utilisant des technologies avancées.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire