Pages

lundi 19 octobre 2009

L'asymétrie bien comprise

Parfois, il existe des gens qui sont décalés par rapport aux réalités. Pendant la guerre d'Indochine, la journaliste Brigitte Friang demandait à un officier d'état-major français ce qu'il pensait de Giap. Réponse : " Ma chère, comment voulez-vous qu'il gagne ? Il n'a même pas fait l'école de guerre!".
Sans commentaire.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

1 commentaire:

  1. la revue cahiers d'histoire (revue d'histoire critique) cite Laurent Henninger qui, dans un article sur Dien Bien Phu stigmatise également le fait que Giap n'est pas fait l'école de guerre :
    "Laurent Henninger [...]commence par rappeler que Giap n’a été diplômé d’aucune école de guerre, ce qui est parfaitement exact. Où, alors, a-t-il pris ses leçons ? Il a certes lu Napoléon, les manuels militaires communistes, les penseurs asiatiques. Mais, surtout : « Giap procéda avec prudence ; il dissimula l’étendue de sa puissance à son adversaire afin que ce dernier puisse croire le plus longtemps possible qu’il avait des chances sérieuses de l’emporter. »
    la suite sur : http://chrhc.revues.org/index756.html#ftn63
    cordialement !

    RépondreSupprimer