Pages

samedi 3 octobre 2009

Irving Kristol est mort le 18 septembre 2009

Irving Kristol est peu connu en France mais il est souvent présenté comme le fondateur, et parfois le seul membre, du mouvement conservateur. Sa mort marque la fin d'une époque et peut-être de ce mouvement, discrédité et dénigré en France, sur des arguments qui ne reposent que sur une posture idéologique, une confusion avec la branche nationaliste du parti Républicain, et sur l'attitude arrogante de certains néo-conservateurs dans l'équipe Bush.
Irving Kristol représente une génération de chercheurs, de penseurs et de politiques qui sont passés de l'extrême gauche à la droite. Ce mouvement n'est pas exclusif aux Etats-Unis.
crédit : berkeley.edu
Selon Le monde, Irving Kristol a retracé lui-même son parcours intellectuel et politique en ces termes : "J'étais trotskiste parce qu'il y avait de bonnes raisons d'être trotskiste ; j'étais de gauche parce qu'il y avait de bonnes raisons d'être de gauche ; je suis conservateur parce qu'il y a de bonnes raisons d'être conservateur. Et, à la question : que restera-t-il des néoconservateurs après le discrédit que les années, aujourd'hui jugées calamiteuses, de la présidence de George W. Bush leur ont infligé ? Kristol avait, par avance, répondu à cette question : "Nous étions en train d'écrire la nécrologie du conservatisme quand il atteignait de nouveau son zénith".

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire