Pages

vendredi 9 octobre 2009

Aron et Fabre-Luce

Dans le dernier Commentaire (n°127, Automne 2009), un article reprend les nombreuses correspondances de Raymond Aron et d'Alfred Fabre-Luce, entre 1935 et 1981. Ces tranches de vie et ces débats relatent les grands moments du milieux du XXème siècle, des prémices de la seconde guerre mondiale aux débuts de la France de Mitterrand, en passant par l'Algérie et Mai 68. On mesure particulièrement les ravages et les divisions que la seconde guerre mondiale a fait peser sur les français.
Il me vient une citation de Kant qui n'est pas liée directement à ces deux auteurs : La guerre crée plus de gens méchants qu'elle n'en supprime.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire