Pages

lundi 21 septembre 2009

Le Yemen ou la reproduction d'erreurs afghanes et somaliennes

Le Yemen est un État tourmenté par la guerre et réunifié seulement en 1990.
Il est miné par :
  • la faiblesse de l'Etat
  • la pauvreté généralisée (35% de la population sous le seuil de pauvreté, 40% de chômage, 1.100$ de PIB/ha/an)
  • le faible développement humain de la population
  • la baisse de la production de pétrole
  • la baisse des réserves d'eau potable (une bonne partie est utilisé pour l'irrigation du qat)
  • dans le sud, la présence d'Al-Qaïda qui regroupe ses éléments fuyant l'Arabie saoudite, à la suite des nouvelles mesures antiterroristes
  • dans le nord, la rebellion zaidite
  • sur les côtes, le développement de la piraterie
  • le crime organisé et la délinquance
Ce constat fait penser à un mélange de la situation en Afghanistan au début des années 1990 et en Somalie actuellement, avec évidemment des paramètres purement locaux. Ce pays pauvre a une place stratégique pour le commerce international et son instabilité est difficilement tolérable dans la durée.
Une différence notable est que l'Etat yéménite existe toujours et son armée également. Même s'il n'est pas parfait, il peut encore agir mais il a besoin de soutien extérieur. Il serait sans doute nécessaire de l'aider militairement et économiquement, indirectement et directement, tant qu'il est encore temps. Cela n'avait pas été fait à temps en Afghanistan et en Somalie, au début des années 90, pour plein de bonnes et de mauvaises raisons.
Parfois, il vaut mieux éteindre rapidement les étincelles car, comme le relevait Richelieu dans Testament politique, les grands embrasements naissent de petites étincelles.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire