Pages

vendredi 28 août 2009

Pékin sous haute sécurité pendant plus d'un mois

Le 1er octobre, la République populaire de Chine fêtera les 60 ans de sa proclamation. Les préparatifs vont déjà bon train pour montrer la grandeur du pays à la population et au monde. Une immense manifestation, organisée par les autorités, aura lieu place Tian'anmen, le 1er octobre prochain, durant laquelle le président Hu Jintao devrait prononcer un discours important. Un défilé militaire suivra cette adresse. Ce défilé devrait mettre en avant les progrès réalisés dans le domaine de la défense depuis 60 ans et plus simplement montrer la force d'une Armée populaire de Chine en cours de modernisation.
Wiki
Un cortège de 200 000 personnes et de 60 "chars", sur le thème "mère patrie et moi, marchons ensemble" succédera aux militaires. La journée sera clôturée par des feux d'artifices et des réceptions à grande échelle et sera complétée par des expositions.
La Chine prépare une fête nationale somptueuse en 2009, durant laquelle elle montrera sa puissance. Le corollaire est l'augmentation du risque sécuritaire, qu'il soir terroriste ou "contestataire". En Chine, comme dans de nombreux pays, on ne badine pas avec cela mais l'échelle est plus grande. Le niveau de sécurité a donc été augmenté le 22 août dernier.
Des milliers de policiers (7 000 quotidiennement) ont déjà été déployés pour effectuer des contrôles . Des centaines de checkpoints, créés pour les jeux olympiques, ont été réactivés pour contrôler les véhicules et les personnes qui entrent dans la ville. Des milliers de miliciens vont être déployés pour surveiller les infrastructures essentielles comme des ponts, des autoroutes, des chemins de fer, des viaducs, etc. Les taxis ont été "recrutés" et doivent rendre compte à la police de toute personne suspecte transportée. Des consignes de sécurité ont été données dans les stations services.
La sécurité a été renforcée dans le métro et place Tien'anmen et le bureau de l'administration radio de Pékin dépiste les émetteurs dans des secteurs clés. Finalement, 800 000 volontaires seront mobilisés pour surveiller les personnes suspectes au plan local (principalement les personnes n'appartenant pas à leur communauté). Il est fort probable aussi que le net soit surveillé.
Quotidien du peuple
En définitive, la Chine craint une "attaque" venant principalement de l'intérieur (Ouïgours,Tibétains, jacqueries, dissidents en tous genres). Rien ne semble avoir été laissé au hasard pour mettre en place un système de sécurité complet et de surveillance de la population efficace. Cette commémoration a un but médiatique et tout ce qui entravera le bon déroulement médiatique de cette manifestation pourrait être considéré comme une agression. Une inconnue, la grippe H1N1 va t-elle s'inviter à cette grande fête de cette grande nation ? A suivre...
Quotidien du peuple

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire