Pages

jeudi 6 août 2009

La Russie disposerait d'une arme pour la neutralisation électronique

Selon Novosti, citant Vladimir Fortov, membre du Conseil pour la science et les hautes technologies auprès du président russe, les chercheurs russes auraient mies au point une arme capable de "mettre instantanément hors service toutes les composantes électroniques des armes adverses". Cet appareil de la taille d'un petit attaché-case disposerait d'une puissance d'un gigawatt. Une version aurait une portée pratique d'1 km et une autre de 200m. "Il suffit d'une seconde pour mettre hors service tout le matériel électronique, notamment les radars, les appareils de vision nocturne, les lunettes électroniques, les moyens de télécommunications et les navigateurs GPS. Notre appareil permet de stopper à distance des chars, de faire changer de cap des chasseurs, ainsi que de faire exploser des engins radiocommandés", selon l'académicien.
US ARMY
This is the completely assembled autonomous explosive driven high power microwave system. The flux compression generator is on the other side of the wall. Left to right: high power microwave tube, high voltage measurement chamber, and power conditioning unit (inductive store, exploding wire opening switch, a Photo Credit: John Cummings, USASMDC/ARSTRAT
Cet appareil ressemble fort à une arme électromagnétique de forte puissance. Est-il pleinement opérationnel ? Quels sont ses caractéristiques exactes ? A qui est-il destiné ? Des questions qui resteront sûrement sans réponse avant longtemps dans la presse. Ce qui est sûr, c'est que l'arrivée en masse de ces armes sur le champ de bataille, surtout dans les mains d'ennemis irréguliers, changerait notablement les tactiques employées par les armées modernes. A ce titre, si la numérisation des armées modernes, occidentales ou non, promet de démultiplier l’action des unités, elle dévoile, dans le même temps, des vulnérabilités encore inédites.
High Power Microwave/LIPC. US ARMY
Armes électromagnétiques de forte puissance (cf. USA)

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

5 commentaires:

  1. Retour aux pigeons pour porter les messages ? L'utilisation de cette arme serait elle considérer comme celle d'une AMD et nécessitant une réplique du même ordre ?

    RépondreSupprimer
  2. Non pour les pigeons. La technologie est émergente donc pas totalement maitrisée. Des parades existent et d'autres se développeront (épée et bouclier).
    Selon la puissance de ces armes, on peut parler de destruction massive mais cela ne fait pas ou peu de morts directs.
    Quant à la réplique, c'est un problème politique si les représailles sont à grande échelle.
    Tout notre armement actuel n'est pas à mettre à la poubelle mais des Techniques, tactiques et procédures adaptées devront être mises en place. La menace à grande échelle n'est pas pour demain mais...

    RépondreSupprimer
  3. En théorie, les armements modernes occidentaux prennent en compte les IEM mais sur Air Defense on à sortit un article de 2008 indiquant les armements US sont testé contre des puissances bien inférieur à ceux produites par les gadgets russes...

    Sinon, j'ai dans ma bibliotheque, un vieux roman de 1984, ''Warday'' ou les USA subissent en 1988 une attaque nucléaire surprise, des satellites porteur d'armes nucléaire explosent et grillent toute l'électronique non protéger en Amérique du Nord, comme le dit l'un des personnage, ''c'est bien de protéger les ordinateurs contre X mégawatts, mais il suffit de doublet la puissance de la bombe pour tout faire sauter''.

    Avec les systéme électronique moderne, il suffit d'un seul composant qui lache pour que l'on renvoit tout au service aprés vente :)

    RépondreSupprimer
  4. Vous avez raison, généralement plus les composés électroniques sont petits et performants plus ils sont vulnérables à la destruction par de faibles énergies.

    RépondreSupprimer
  5. Savez vous si cette engin est un dérivé des générateur magnéto-cumultatif imaginé dans les années 1950 ?

    RépondreSupprimer