Pages

samedi 22 août 2009

La guerre hors limites : principes essentiels

Chapitre VIII
Les principes de la guerre hors limites sont exposés dans cet ultime chapitre. L'adoption de ces principes ne garantit pas la victoire mais ne pas les respecter conduirait à la défaite, selon Liang et Xiangsui. Ce sont sont omnidirectionalité, synchronie, objectifs limités, moyens illimités, déséquilibre, consommation minimale, coordination omnidimentionnelle, contrôle du processus entier.
L'omnidirectionnalité est le point de départ de l'idéologie de la guerre hors limites. Tous les facteurs doivent être étudiés avec la même importance et sans discrimination. Tous les espaces sont des champs de bataille : terre, air, mer, social, culturel, politique, technique, économique, etc. La guerre peut être militaire ou non militaire, violente ou non-violente, etc. Cet aspect dual doit toujours être pris en compte.
La synchronie consiste mener des actions dans la même période de temps dans des espaces différents. L'apparition de l'informatique permet d'agir simultanément dans des espaces différents et des domaines différents. Grâce une planification minutieuse et le partage de l'information, il est possible de mener simultanément des actions qui autrefois, devaient être menées successivement.
Les objectifs limités (se rapproche de la concentration des efforts) sont limités par les moyens. La guerre hors limites ne signifie pas sans limites. Il faut être capable de réaliser les objectifs que l'on se fixe. Tout objectif doit être pouvoir être atteint de manière raisonnable et les objectifs inaccessibles doivent être irrémédiablement écartés. Un objectif limité ne doit pas être élargi. C'est l'erreur de Mac Arthur durant la guerre de Corée selon les auteurs. Lorsque l'objectif dépasse les moyens, c'est la défaite qui devient alors inévitable.
Les moyens doivent être illimités pour remplir des objectifs limités. Cela signifie qu'il faut toujours chercher à élargir le type de moyens utilisés (et combinés) pour atteindre les objectifs mais cela ne signifie pas l'emploi immodéré de moyens, ni l'emploi de moyens absolus (armes nucléaires, génocides ?). Les moyens sont inséparables des objectifs : "recherche du limité au moyen de l'illimité".
Le déséquilibre (proche de l'asymétrie) consiste à "rechercher les points nodaux de l'action en suivant une direction opposée à la symétrie équilibrée". Il s'agit d'éviter le face-à-face brutal avec de grandes puissances militaires mais d'exploiter leurs points faibles. La guérilla, la guerre terroriste, la cyberguerre, la guerre sainte, la guerre prolongée illustrent cela. C'est, selon les auteurs, la seule règle qui encourage les hommes à enfreindre les principes pour les utiliser et soigner la maladie chronique de la pensée qu'est la routine.
La consommation minimale (se rapproche de l'économie des moyens) consiste à utiliser ses ressources guerrières à la limite inférieure suffisante pour atteindre son objectif. Ceci signifie que :
  • la rationalité (objectifs et utilisation raisonnables) et prime sur l'épargne (stocks)
  • le mode opérationnel détermine l'ampleur de la consommation
  • la multiplication les types de moyens diminue la consommation
La coordination multidimentionnelle vise à coordonner toutes les forces mobilisables dans les domaines militaires et non militaires (approche globale). Dans la guerre hors limites, ce n'est pas forcément la dimension militaire qui prime sur les autres. Les forces non militaires doivent être mobilisées.
L'ajustement et contrôle du processus a pour but, grâce au renseignement, d'adapter en permanence les actions et les décisions à la réalité. "Toute idée de vouloir faire entrer une guerre dans un cadre préétabli friserait l'absurdité ou la naïveté".
Ce chapitre est donc l'aboutissement de la démonstration que constitue le livre. Les principes sont en partie classiques. Ce qui peut paraître novateur ou original, c'est types de moyens illimités pour des objectifs limités. La défense militaire ne peut être dissociée de la défense non militaire et de la sécurité.
Prochain billet : synthèse des commentaires sur la Guerre hors limites
Précèdent billet : guerre hors limites chap 7
Crédits photos : gouvernement américain

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire