Pages

jeudi 13 août 2009

La guerre d'Algérie 1954-1962 : un commentaire

Cet ouvrage reprend des articles très intéressants sur la Guerre d'Algérie, surtout ceux qui sont d'époque. Cela permet d'imaginer l'ambiance qui régnait en France métropolitaine et dans les départements du sud de la Méditerranée. Un reproche à ce recueil de texte : il est essentiellement à charge contre les institutions, à raison peut-être mais de manière excessive. Cela se lit bien et le prix est très abordable. Faites vous votre idée.
Présentation de l'éditeur :
En coédition avec Le Monde, Librio vous propose une approche claire et précise des grands débats de notre époque en s'appuyant sur les archives du quotidien et les journalistes de la rédaction. Des ouvrages synthétiques et complets mis en musique par Yves Marc Ajchenbaum.
La guerre d'Algérie demeure un épisode douloureux de l'histoire politique et sociale de la France contemporaine.
En 1954, plus d'un siècle après sa colonisation, l'Algérie s'insurge et réclame son indépendance. Cette revendication donne lieu à un sanglant conflit initié par une minorité de militants du courant nationaliste algérien. Il a fallu les massacres de Sétif, le 8 mai 1945, et l'impuissance politique de la France pour que le rêve des élites algériennes d'une émancipation progressive et raisonnable laisse place à la lutte armée et à son cortège de morts.
Ce document retrace, à partir d'une sélection d'articles, les principales phases de la guerre. Yves Marc Ajchenbaum évoque, année après année, les événements en France et en Algérie, du bouillonnement politique annonciateur de la guerre aux difficiles négociations de 1962.
Augmenté d'une carte, d'un index biographique et de courtes chronologies, cet ouvrage met en lumière les relations difficiles de la France avec ce qui fut, un temps, son empire.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire