Pages

dimanche 19 juillet 2009

La guerre hors limites : le visage du dieu de la guerre

Chapitre II
La guerre évolue au cours de l'histoire mais les soldats, les armes et le champ de bataille. Ces trois éléments matériels sont liés par un "logiciel".
Pourquoi et pour qui se battre ?
Les auteurs font remarquer qu'il était simple de savoir pourquoi se battre hier et que ce n'était pas si simple aujourd'hui. Qui sont les amis, les ennemis ? Actuellement, les objectifs stratégiques des conflits contiennent des objectifs affiché et cachés. Liang et Xiangsui donnent l'exemple de la première guerre du Golfe : défense du Droit et des champs de pétrole. (lire aussi)
Où combattre ?
Cette question renvoie directement au champ de bataille. Avant l'apparition de l'arme à feu, il était petit (unité de temps, de lieu et d'action comme au théâtre). Le feu a induit la dispersion et l'augmentation du champ de bataille sur deux dimensions, puis sur trois, etc. Il englobe les civils et la guerre devient totale. Ce qui est véritablement révolutionnaire, selon les auteurs, c'est 'avènement de l'espace électromagnétique ou du cyberespace, dans lequel les notions de longueur, de largeur et de hauteur perdent leur sens, comme le temps dans une certaine limite.
DoD
Qui se bat ?
Cette question pose la problématique du soldat. Le nombre de soldat n'est pas tout. En 1985, l'armée populaire de Chine a réduit ses effectifs de 1 million d'hommes. Un facteur déterminant de la réduction de la taille des armées est l'informatique, qui à l'instar d'autres activités, a permis de gagner des effectifs et nécessite du personnel formé, instruit et éduqué. Cela se conjugue mal avec une armée de conscription pour laquelle il est impossible financièrement d'assurer la formation. Le soldat nouveau pourrait être "un chercheur au teint blafard, portant d'épaisses lunettes de myope", en lieu et place d'un jeune malabar aux biceps saillants.
Les auteurs abordent ensuite la montée en puissance des organisations non étatiques, notamment terroristes islamiques ou les milices blanches au Etats-Unis. Ce sont pour eux de réels dangers pour les armées professionnelles occidentales.
DoD
Combattre par quelles moyens et quelles méthodes ?
Liang et Xiangsui reviennent sur une description américaine datée des guerres futures : guerre informatique, guerre de précision, opérations interarmées, opérations autres que la guerre.
Cela les amène à décrire la guerre commerciale, la guerre financière, la guerre terroriste et la guerre écologique (la plus futuriste). Pour toutes ces guerres, l'objectif est de plier l'ennemi à sa propre volonté.
DoD
Ce chapitre, marqué par la situation mondiale de la fin des années 90, a bien vieilli malgré les différences de terminologie. Il est intéressant dans son appréhension de l'utilisation de toutes les formes de contrainte. La guerre conventionnelle et la guerre terroriste (et contre terroriste) apparaissent comme des formes de guerre parmi d'autres. Depuis les opérations informatiques sont apparues au plan stratégique, ce qui rendait nombre de commentateurs dubitatifs jusqu'en 2005-07.
Prochain chapitre : Un classique qui défie les classiques
Voir aussi :

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire