Pages

mercredi 8 juillet 2009

La guerre hors limites, la préface

A l'heure d'une révolte dans le Xingjiang, je débute le commentaire de la Guerre hors limites. Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est nécessaire de lire la préface. D’emblée, le ton est donné : « La Guerre hors limites est un document exceptionnel sur la réflexion stratégique chinoise actuelle ». Cette préface explique en quelques pages les motivations des auteurs qui exposent leur vision stratégique par peur du surclassement ou de préparer la guerre d’avant. Elle allie des retours d’expériences (surtout celles des autres) actuels et des pensées plus anciennes comme celles de Sun Zu. La réflexion des auteurs sur le changement de la manière de faire la guerre nous mène donc au cœur des ambitions chinoises du XXIème siècle. Le temps des batailles semble révolu ou plutôt le champ de bataille a changé de nature. C’est à partir des conflits du Golfe, de la Bosnie, du triomphe de l’économie libérale, de l’émergence de l’écologie et du développement du terrorisme islamique international que les auteurs tirent ce constat.
Le lecteur sera donc face à la culture stratégique chinoise, à dominante indirecte. Cette approche est indubitablement globale, différente de l’approche technologique triomphante de l’Amérique des années 90. La guerre hors limite, c’est la continuation de la guerre par tous les moyens.
Par ailleurs, la brève biographie des auteurs, qui ont peu publié d’article dans les revues spécialisées occidentales, montre d’une part qu’il ne s’agit pas d’une autopromotion et d’autre part que ce livre a reçu l’assentiment de l’Armée populaire de Chine. Dans le prochain billet, j’attaquerai le premier chapitre. Partie 1 De la nouvelle forme de guerre Chapitre 1 Tout commence par la révolution des armes.

La présentation de l'ouvrage

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire