Pages

mardi 28 juillet 2009

H1N1 : quelques commentaires sur le traitement de l'information concernant la grippe A

De nombreux chiffres sont annoncés dans les médias concernant la grippe porcine. La grippe permet de faire l'audience car le sujet intéresse. Des écarts significatifs de chiffres peuvent être régulièrement constatés malgré une campagne d'information importante ce qui ne permet pas :
  • une lisibilité suffisante pour le grand public (comparaison et tri des informations)
  • une analyse des données pour se faire une idée, au moins au plan sécuritaire, des risques à venir
US CDC
Ce que l'on peut dire, c'est que les informations sont souvent disponibles et en grand nombre, grâce à Internet : sites institutionnels nationaux et internationaux, médias, sites d'information en tous genre sur Internet (grande disparité dans la fiabilité de l'info), etc.
Les médias audiovisuels, au moins en France, diffusent des consignes et des informations de manière très régulière.
Ainsi, il sera difficile que "l'on n'avait pas été informé" même si les vacances on sans doute un effet "déni de réalité" qui devrait brutalement s'estomper avec l'annonce des premiers décès en France.
Reste la problématique de l'analyse des données. Les modes de comptage (cas confirmés, non confirmés, doutes, états fébriles, etc.), les réseaux de surveillance sont différents selon les pays, les systèmes de santé sont différents.
Par exemple, lorsque seulement 170 cas dont aucun mortel ont été identifiés en Afrique subsahrienne, alors que dans le même temps, tous les continents, y compris l'Océanie ont plus de 10 000 cas, il est légitime de relativiser ce chiffre et d'émettre des doutes sur son reflet de la réalité.
En résumé, il faut s'informer sans paniquer et se préparer individuellement (famille) et collectivement (travail).
Au 21 juillet 2009 (11h), le bilan officiel mondial était de 139 800 cas confirmés d’infection par le virus A (H1N1) 2009, dont 806 décès.
Nombre de cas confirmés de nouveau virus A(H1N1) au 21 juillet 2009 à 11h00* :
  • Monde : 139 800 cas confirmés ; 806 décès.
  • Amériques : 87 514 cas confirmés ; 700 décès.
  • Europe : 16 699 cas confirmés ; 33 décès.
  • Asie : 17 737 cas confirmés ; 30 décès.
  • Afrique : 170 cas confirmés ; pas de décès ;
  • Moyen Orient-Maghreb : 1946 cas confirmés ; 1 décès.
  • Océanie : 15 734 cas confirmés ; 42 décès.
* Selon définitions de cas et déclarations officielles nationales ( http://www.pandemie-grippale.gouv.fr ).
Voir aussi :

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

4 commentaires:

  1. "En résumé, il faut s'informer sans paniquer et se préparer individuellement (famille) et collectivement (travail)."
    Justement, le gouvernement a assez peu communiqué sur les préparatifs souhaitables pour les particuliers et les entreprises... D'un autre coté, que préparer ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Il me semble que le gouvernement a assez bien communiqué en France. Il s'appuie principalement sur les médias (dont les médias publics), sur ses sites institutionnels (dont certains ouverts pour l'occasion http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/) et sur l'administration au plan local.
    Au niveau collectif, il est possible de se reporter au plan prévu de longue date pour la grippe aviaire ( http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/article.php3?id_article=574). La fiche technique H1 concerne la communication.
    Au niveau personnel, l'on peut se reporter au site http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/monquotidienenpandemie/index.php , qui est relativement concret.
    Au niveau international, l'OMS donne des recommandations.
    Une inconnue à mon niveau (celui du citoyen) est le niveau réel de préparation des différentes administrations et des entreprises.
    En effet, un plan doit être adapté à la situation et transcrit en ordre exécutables et clairs et c'est un autre problème.
    En cas d'accélaration de la pandémie en France, les consignes seront plus strictes et plus pressantes mais je pense que pendant la période estivale, la population n'est pas toujours réceptive.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  3. J'avais raté une partie des sites. Merci pour l'info.

    RépondreSupprimer
  4. Depuis l’arrivée du virus de la grippe A/H1N1 au Maroc j’ai consacré mon blog( http://amedblog.blogspot.com) aux informations concernant la dispersion de la pandémie, mais après tout, j’ai constaté que le virus n’est pas dangereux, et que l’on a "dramatisé" les choses.
    Ce virus ne tue pas un sujet normal, un homme sain peut résister naturellement ou à l’aide des antibiotiques.

    RépondreSupprimer