Pages

mercredi 8 juillet 2009

Cyberattaques contre la Corée du sud

Les sites Internet de la présidence sud-coréenne, du ministère de la Défense, du ministère des Affaires étrangères, de certaines banques et de plusieurs portails ont subi le 6 juillet d’importantes perturbations simultanées, selon KBS world. 25 sites dont la Shinhan Bank et Korea Exchange Bank ont été touchés. En d'autres termes, ils ont subi une attaque informatique coordonnée. Ces attaques ont perturbé les systèmes pendant de nombreuses heures. Depuis le 4 juillet 2009, jour de fête nationale, plusieurs agences gouvernementales américaines avaient été victimes d'une série de cyber-attaques. Elle avait affecté le Département du Trésor des États-Unis, la Federal Trade Commission mais également le département du Transport.
DARPA : simulation de la cyberwar
La KISA, l’Agence coréenne de la sécurité de l’information, a affirmé qu’il semblait s’agir d’attaques massives et ciblées de type dit de DDoS, ou « déni de service distribué ».
Le NIS, le service de renseignement sud-coréen, a aussi laissé entendre que cette attaque aurait pu être orchestrée par la Corée du Nord ou certains de ses partisans, selon un responsable de l’Assemblée nationale coréenne.
La Corée du sud aurait donc été soumise à une attaque dans le cyberespace qui devient un véritable espace de confrontation au même titre que les espaces terrestre, aérospatial ou maritime. Est-ce le prélude à une attaque conventionnelle (peu probable), à une attaque asymétrique stratégique (possible) ou tout simplement une nouvelle provocation de Pyongyong (probable) ? L'avenir le montrera. Mais plus largement, sommes-nous prêts?

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire