Pages

dimanche 24 mai 2009

Six days in Fallujah : mélange des genres ?

Un sujet un peu léger ne nuit pas de temps en temps. « Six days in Fallujah » est un jeu en cours de développement qui défraie la chronique. Les développeurs promettaient un jeu combinant l'action d'un jeu de tir militaire avec le réalisme d'un documentaire. Ce jeu a déjà fait l’objet de nombreuses critiques, ce qui peut paraître surprenant. De nombreux jeux de guerre, particulièrement violents, sont déjà vendus dans les magasins spécialisés et les supermarchés… Je pense à certains jeux comme Call of duty ou Medal of Honor.
Je cite un extrait d'un article du monde. Face à la violente polémique déclenchée, Konami, l'éditeur japonais qui devait distribuer le titre, a fait machine arrière toute lundi 27 avril. "Après avoir pris la mesure des réactions aux Etats-Unis, nous avons décidé de ne pas commercialiser ce jeu, a précisé l'éditeur. Notre intention était uniquement de retransmettre la réalité des batailles." Le studio de développement cherche donc aujourd'hui un nouvel éditeur. Le monde . Jeu de guerre en Irak. 4 mai 2009.

Ce débat semble plus marqué par la proximité des combats (5 ans) ainsi que par la pression de certaines familles et d’anciens combattants que par la violence ou le réalisme de ce type de jeu.

Quelques commentaires sur ce fait divers relativement mineur :

  • Il me semble important d'attendre la sortie du jeux pour le juger
  • Ces types de jeux ne doivent pas être pris pour ce qu’ils ne sont pas : des reconstitutions
  • Le but de ces jeux, auxquels je suis personnellement hermétique, est d’abord ludique, pour le client, et économique, pour les vendeurs
  • Pour connaître les batailles, il existe des ouvrages spécialisés. Pour Falloujah, je conseille l’ouvrage du CDEF : les fantômes furieux de Falloujah

En définitive, le mélange des genres entre jeux et histoire (ou opérations en cours) peut parfois rencontrer l’incompréhension. Étonnant ?

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

2 commentaires:

  1. Bonjour SD
    Interview de Girard sur son livre "Achevez Clausewitz" en fin de post, si cela vous intéresse.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Assez d'accord avec vos conclusions ; il m'est arrivé et il m'arrive encore de jouer à ce genre de jeux, et je ne suis pas devenu un forcené psychopathe (!).
    Bien entendu, il faut jouer sereinement, et sauf exception, les jeux PC ne reflètent en rien la réalité (certains essayent juste de s'en approcher de très loin...)... donc réponse comme toujours : les lectures (cf votre point 4).

    A bientôt !
    Stéphane.

    RépondreSupprimer