Pages

samedi 11 avril 2009

Préparer la saison des ouragans au plan sécuritaire

Du 6 au 10 avril dernier, la 31ème conférence annuelle sur les ouragans a permis aux différents acteurs de la prévention des ouragans de préparer et surtout d’améliorer leurs plans d’intervention. Organisée cette année à Austin, Texas, a regroupé un millier de responsables des agences fédérales et locales, des services d’urgence, des organisations de volontaires, des ingénieurs, des planificateurs, des journalistes, des météorologistes, etc. Ils ont participé à une quarantaine de groupes de travail, de formations, de séance d’information et de retour d’expérience…. Le rôle des radios amateurs dans la gestion de la crise ou de l’évacuation des déchets ont été abordés.
Ce type de conférence permet de préparer bien avant les évènements les réponses aux situations les plus probables et d’étudier des cas non conformes aux prévisions mais toujours possibles. La Garde nationale américaine et d'autres agences continuent de se préparer à faire face à la saison des ouragans qui devrait débuter dans quelques mois. La saison s'étend de juin à novembre avec une intensité maximum entre août et octobre.
Ces préparatifs incluent un exercice de poste de commandement programmé les 14 et 15 avril prochains à Fort Belvoir en Virginie. Il devrait comprendre 150 participants provenant de nombreuses agences fédérales et des armées et de la Garde nationale des États potentiellement affectés par les ouragans. Cette exercice sera une répétition (Rehearsal) du plan d’intervention. Le but est de synchroniser les actions et d’étudier les mesures de coordination à améliorer. Les États pourront mettre à jour leur plan contingency plan (CONPLAN). Ces exercices permettent d’affiner les plans. La Garde nationale de Floride, par exemple, affine annuellement son plan.
Force est de constater que les Etats-Unis ne laissent pas "aux bons soins" du destin la planification des secours, en cas de catastrophe naturelle prévisible. Chacun doit connaître son poste et les actions qu'il doit mener (but des rehearsal). Il ne reste qu'à gérer l'incertitude, le hasard et la friction. C'est très militaire tout cela.
Lire aussi :

Quelques stats du Centre canadien de prévision d'Ouragan :

  • les plus intenses en Atlantiques sont : Gilbert (1988), Mitch (1998), Hugo (1989), Andrew (1992), Camille (1969)
  • Ouragan dont l'intensification a été la plus rapide : le typhon Forrest
  • L'onde de tempête la plus haute : pendant l'ouragan de Bathurst Bay (Australie, 1899), l'onde de tempête a atteint 13 mètres
  • L'ouragan le plus vaste : le typhon Tip (dans le nord-ouest du Pacifique, octobre 1979), rafales de vent sur un rayon de 1100 kilomètres
  • L'ouragan qui a duré le plus longtemps : l'ouragan/typhon John (août-septembre 1994), qui a duré 31 jours
  • L'ouragan le plus mortel : le cyclone du Bangladesh, en 1970, qui a fait 300 000 morts, dans l'Atlantique, c'est 22 000 morts en octobre 1780 - la Barbade, la Martinique, St. Eustache

Crédits US DoD

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire