Pages

mercredi 15 avril 2009

L'Iran pourrait aussi entraîner la police afghane et ainsi aider indirectement ... l'OTAN

L’Iran aurait offert d’entraîner la police en Afghanistan dans le cadre de son aide à la reconstruction. M. Ismail Ahmadi Moghadda, commandant de la police iranienne, a déclaré que son pays ne reconnaissait aucune autorité à l’OTAN mais que son pays reconnaissait le gouvernement Afghan comme unique interlocuteur. L’Iran n’est pas foncièrement opposé à l’intervention de l’Alliance dans ce pays car elle combat les Taliban et Al-Qaïda qui sont ses ennemis. L’Iran est également intéressé par la lutte contre la production de drogue. En effet, elle constitue une zone de transit pour le crime organisé et un débouché de la production afghane avec ses 1,2 million de consommateurs de stupéfiants, selon le gouvernement. Durant les 20 dernières années, les trafiquants de drogue auraient tué 3 600 représentants de la loi. Les Iraniens ont d’ores et déjà saisi 3 000 tonnes de drogue afghane depuis le début de l’année.

DoD

L’Iran trouve donc que l’OTAN est peu efficace dans la lutte contre la drogue en Afghanistan ce qu’il est difficile de nier. En aidant le gouvernement afghan, l’Iran deviendrait un partenaire de fait de l’Alliance en Afghanistan. Elle s’attaquerait aux ressources financière des Taliban (la drogue) pendant que les forces militaires de l’OTAN s’attaqueraient aux insurgés. En résumé, l’Iran deviendrait membre de la coalition, pour sauvegarder ses intérêts, sans en faire partie. A suivre…

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire