Pages

samedi 28 mars 2009

Un groupement de troupes russes dans l'Arctique en 2020

La Russie voudrait créer un groupement de troupes dans l'Arctique en vue de protéger ses intérêts économiques et politiques dans cette région, d'ici à 2020. Selon les forces armées russes, il n'est pas question de militariser l'Arctique. Les priorités de ce projet seraient d'installer un système actif de protection côtière et le maintien d'un groupement de forces conventionnelles nécessaires pour sécuriser cette zone. Il aurait officiellement pour mission de lutter contre le trafic de stupéfiants, l'immigration illégale et le terrorisme.

Wiki

L'Arctique devient de plus en plus un enjeu pour les puissances frontalières et notamment, le Canada, la Russie et les Etats-Unis. A partir de 2020, en raison du changement climatique, certaines routes maritimes nouvelles pourraient être ouvertes.

Wiki

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

5 commentaires:

  1. "Elles auraient officiellement pour mission de lutter contre le trafic de stupéfiants, l'immigration illégale et le terrorisme."

    Il faudrait vraiment que les russes apprennent à mentir de façon un peu crédible. Ils auraient dit protection de l'environnement et surveillance des zones de pêches, j'ai bien voulu les croire. Mais l'immigration illégale dans l'Arctique? Et la lutte contre la trafique contre le stupéfiant? Tout cela fait vraiment très crédible...

    RépondreSupprimer
  2. A karkemish
    Les russes ont repris les arguments générique concernant les routes maritimes actuelles (drogue, immigration et terrorisme). Pourquoi pas en 2020 ?
    Mais, comme vous le sous-entendez à propos, il pourrait s'agir d'une militarisation de l'Arctique qui ne dit pas son nom (ce que dément la Russie...). Cette version est plus probable.
    SD

    RépondreSupprimer
  3. "Les russes ont repris les arguments générique concernant les routes maritimes actuelles (drogue, immigration et terrorisme). Pourquoi pas en 2020 ? "
    C'est bien ce que je leur reproche, d'utiliser des arguments génériques sans même penser sérieusement à rendre leur version crédible. Quand bien même on serait en 2020. L'arctique ne correspond à aucun enjeu de ce type. Il n'y a aucune route migratoire et une ouverture est hautement improbable d'ici 20 ans..d'où viendrais t'il? Du canada? Quand aux chinois ils n'ont pas besoin de routes maritimes pour passer en Sibérie. La drogue est à peine plus crédible, les routes de la drogues sont au sud, qui serait assez dingue pour tenter de passer par la l'arctique lorsque lorsque les routes d'Asie centrale sont déjà ouverte? Même problème pour le terrorisme.

    Je trouve que ça montre une certaine incapacité chronique à prendre en compte les médias et la communication.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas assez calé en prospective pour définir ce qui pourrait se passer sur une route polaire.
    On verra bien. Ce que je sais, c'est qu'il y a dix (en plein conflit du Kosovo), pas grand monde n'aurait parié sur la présence de plusieurs dizaines de milliers d'hommes de l'OTAN en Afghanistan 10 ans plus tard.
    Il est clair que l'Arctique va redevenir une zone conflictuelle. Les pretextes utilisés sont anecdotiques. Les Russes n'ont pas l'exclusivité de ce type de com.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas pu m'empêcher de pouffer de rire en lisant "trafic de stupéfiants, l'immigration illégale et le terrorisme". Mais il faut reconnaître que ce style de langue de bois n'est pas une exclusivité Russe. Même dans le monde académique, il n'est pas rare de voir des propositions de projets de recherche que les rédacteurs contorsionnent pour mentionner la lutte contre le terrorisme comme l'une des applications possibles pour augmenter leur chance d'obtenir un financement. Je n'ai pas encore vu la lutte contre l'immigration illégale ou la drogue ajoutés à l'argumentaire, mais je ne sais pas si je serais surpris. Je me demande si pourquoi les Russes n'ont pas été jusqu'au bout de la démagogie en complétant leur liste avec la lutte contre la pédophilie...

    RépondreSupprimer