Pages

samedi 7 mars 2009

Un barbare en Asie : Afghanistan ?

Le 6 mars , le colonel John P. Johnson, commandant de la Combined Task Force Currahee en Afghanistan, a déploré les méthodes "cruelles et barbares" des insurgés. Il dénonce les intimidations envers les civils, les menaces contre les écoles, les décapitations, le terrorisme, etc. Il déclare également que ses ennemis sont principalement des étrangers provenant du Pakistan et qu’il fallait communiquer sur ces aspects auprès de la population.

« Barbare ». On est certes toujours le barbare d’un autre mais le but de cette déclaration n'est peut-être pas de décrire un ennemi dont la cruauté est connue de longue date.
Cette terminologie s'inscrit dans le discours du président Obama devant le congrès américain (26 février) : "Afin de surmonter l'extrémisme, nous devons aussi être vigilants dans le respect des valeurs que nos troupes défendent - parce qu'il n'y a pas de force dans le monde plus puissante que l'exemple de l'Amérique.".
Le thème du "barbare, c'est l'insurgé", l'autre qui n'est pas Afghan, permet également de couper les insurgés de la population en lui montrant qui est son réel oppresseur. Une des bases de la contre-insurrection.
L'avenir dira si ces déclarations sont isolées ou si elle font partie d'une stratégie globale qui utilise le thème des coalisés étrangers (ISAF) qui viennent aider les Afghans à lutter contre d'autres étrangers (barbares) basés au Pakistan.
C'est juste une hypothèse parmi d'autres possibles.
Lire aussi :

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

3 commentaires:

  1. C'est un thème récurrent, peut être vont-ils l'utiliser de manière systématique maintenant ou alors c'est destiné à l'arrière. Mais en tout cas le thème des "méchants arabes" à déjà été utiliser pour décrire les taliban par le passé.

    RépondreSupprimer
  2. A ZI :
    Effectivement les termes de "méchant" ou "cruel" ont déjà été utilisé. Le terme "barbare" me semble beaucoup plus fort car il renvoie à une lutte entre des civilisés contre d'autres fondamentalement différents. Cordialement.

    RépondreSupprimer
  3. Un complément la réthorique de la barbarie fut assez souvent utilisée en Iraq, en particulier durant le Surge.

    RépondreSupprimer