Pages

dimanche 29 mars 2009

Tir de missile nord-coréen: la région en alerte

Le secteur oriental du système russe d'alerte antimissiles sera mis en état d'alerte renforcée la veille du tir de missile nord-coréen prévu entre le 4 et le 8 avril, selon Anatoli Tsyganok, directeur du Centre des prévisions militaires de l'Institut russe d'analyse politique et militaire.
Pour sa part, la Corée du Sud aurait mis ses forces en alerte face au lancement imminent de ce missile par la Corée du Nord. Une cellule d’urgence aurait été activée au sein de l’état-major interarmées depuis le 27 mars.
Les États-Unis et le Japon semblent déjà estimer qu'il s'agit d'un essai de missile intercontinental.
Le Conseil de sécurité japonais a ordonné, le 27 mars, de neutraliser la fusée ou ses débris, si elle menace la sécurité de la population.
L'amiral Mike Mullen, US chairman of the Joint Chiefs of Staff, a annoncé le 27 mars que des navires américains allaient faire mouvement du Japon vers la péninsule coréenne, pour faire face à cette éventuelle violation de la résolution 1718 du Conseil de sécurité des Nations unies.
M. Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations unies, a déclaré être "préoccupé par l'intention de la Corée du Nord de lancer un satellite ou une fusée" et que cela "pourrait avoir de graves conséquences pour la paix et la stabilité dans la région".
Que penser de tout cela ? La Corée du nord peut encore reculer et ne pas tirer son missile (fusée?) mais il est probable que ce tir renforce les sanctions internationales contre Pyongyang voire que la situation dégénère au plan militaire. Dans tous les cas, elle joue un jeu dangereux.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire