Pages

jeudi 5 mars 2009

Terrorisme et crime organisé : le piratage des films

Les collusions entre le terrorisme et le crime organisé semblent être de plus en plus importantes, en cette époque de mondialisation. Ces deux menaces contre la sécurité des États ont été étudiées de manière croisée, sous l'angle original de la contrefaçon de films. "Film Piracy, Organized Crime, and Terrorism" de Gregory F. Treverton, Carl Matthies, Karla J. Cunningham, Jeremiah Goulka, Greg Ridgeway, Anny Wong est consultable à l'adresse suivante http://www.rand.org/pubs/monographs/MG742/ (RAND), en version intégrale et en résumé Une vidéo complète le tout.
L'étude sous sa forme papier est également en vente.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

4 commentaires:

  1. Les industries culturelles ont d'abord associé le piratate... ou plutôt le téléchargement dit "illicite" de films à la cyberdélinquance en ligne, puis à la cyberpédophilie et aujourd'hui au terrorisme, espérant ainsi culpabiliser les consommateurs. C'est pitoyable ! Bonne chance ?...

    RépondreSupprimer
  2. Le terrorisme et de crime organisé sont liés pour des raisons évidentes de financement et de logistique "clandestine". Le dossier traite principlement des DVD qui sont produits dans des zones de non-droit, cela existe dans le monde, puis revendus. On est loin de l'internaute qui télécharge quelques films par semaine. Les auteurs de l'étude parlent plus de contrefaçon que de téléchargement illégal!!! Pour eux le piratage comprend le téléchargement, la production etla distribution.
    De plus, la contrefaçon (en général) n'est qu'une partie des nombreuses activités illégales du crime organisé.

    RépondreSupprimer
  3. Autant pour moi. Très souvent, l'industrie culturelle fait des amalgames douteux. Ici c apparemment pas le cas. C plutôt moi qui suis dans la confusion (LOL).

    Amicalement ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord avec vous pour l'industrie "culturelle" et ses excès, sous couvert de bonne conscience.
    Amicalement,

    RépondreSupprimer