Pages

dimanche 8 mars 2009

Ordre multipolaire et désordre interpolaire

La Chine et la Russie, en tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, ont décidé de renforcer leur coopération pour « favoriser le développement d'un monde multipolaire et un ordre international plus démocratique ».
Le 7 mars, selon Yang Jiechi, ministre chinois des affaires étrangères, leur coopération bilatérale porterait sur les domaines scientifiques, énergétiques, diplomatiques et culturels. Il a ajouté que la coopération entre les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) était « bénéfique pour la paix et la stabilité du monde et régionales ».
Des déclarations politiques optimistes, depuis de début de l’année, notamment en Europe, aux États-Unis, en Russie et en Chine, montrent qu’un monde multipolaire semble se mettre en place lentement. Les pôles en première approche seraient au moins l’Amérique du Nord, l’Europe, une CEI rénovée, la Chine, l’Inde et le Brésil. Certains d’entre eux sont alliés.
La principale question que pose la multipolarité concerne les zones qui ne seront pas des pôles comme l’Afrique ou le Moyen-Orient. Ces zones interpolaires qui disposent de matières premières (hydrocarbures, métaux) et peu stables, seront vraisemblablement les lieux d’affrontements des pôles en constitutions. L’amplification du désordre interpolaire risque fort d’accompagner la constitution d’un ordre multipolaire mondial.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire