Pages

dimanche 15 février 2009

Un renforcement de la coopération entre l'Iran et le Turkménistan

L'Iran et le Turkménistan ont décidé le 14 février de créer un comité conjoint de lutte contre le terrorisme international et le trafic de stupéfiants. Le président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré à son homologue turkmène Gourbangouly Berdymoukhammedov que « le terrorisme international, l'extrémisme et le narcotrafic représentaient une menace tant pour l'Iran que pour le Turkménistan ». L’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la révolution, a souhaité que les relations entre l’Iran et le Turkménistan soient plus étroites dans les domaines politique, scientifique, industriel et culturel. La construction d’une voie ferrée, reliant le Kazakhstan, le Turkménistan et l’Iran, a aussi été évoquée. Par ailleurs, le Turkménistan livrera annuellement 10 milliards de m3 de gaz du gisement de Yoloten/Osman, en échange du développement de ce gisement par une société iranienne. Ce pays disposerait de 3 000 milliards de réserves de m3 de gaz prouvées qui le placent au 11ème rang mondial (20 000 milliards de réserves potentielles/4ème rang mondial).
L’Iran semble vouloir développer sa coopération économique traditionnelle (40 % de la consommation en énergie de la conurbation industrielle de Téhéran) mais également sa coopération sécuritaire avec son voisin septentrional.
Le Turkménistan, dont la neutralité est reconnue par l’ONU depuis 1995, compte une population d’environ 6,7 millions d’habitants, et partage environ 1260 km de frontières avec l’Iran.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire