Pages

jeudi 19 février 2009

Un bouclier antimissile sud-coréen en 2012

En 2012, l’armée sud-coréenne pourrait être dotée d’un Bureau de contrôle stratégique qui aurait pour mission de renseigner sur les activités balistiques nord-coréennes et d’intercepter les missiles, sans l’assistance de Washington ou de Tokyo qui soutiennent le projet. D’ici à 2012, 167 millions d’euros seront investis dans ce projet. Séoul compterait développer un système de surveillance et de détection, terrestre, aérien et maritime, qui permettrait de renseigner sur les missiles balistiques de toute portée.
Cette annonce a été effectuée dans le contexte suivant : visite en Corée du sud de Mme Clinton, Secrétaire d'Etat américain, de montée de quelques tensions entre armées nord et sud coréennes, de l'annonce d'un exercice américano-sud-coréen en mars prochain, de nouvelles suspicions concernant le programme nucléaire nord-coréen et d'un tir potentiel de missile balistique (ou officiellement d'une fusée spatiale) depuis la Corée du nord.

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

1 commentaire:

  1. Le budget prévu est beaucoup moins élevé que le programme nippo américain. Est ce juste un coup de pub pour montrer au Nord que le Sud ne laissera pas faire ?

    RépondreSupprimer