Pages

vendredi 20 février 2009

Kriegspiel en Russie dans les forces de missiles stratégiques

Les 17 et 18 février 2009, selon un communiqué des forces russes de missiles stratégiques (RVSNRF), les RVSNRF ont procédé à un jeu d'état-major (kriegspiel) portant sur l'emploi de ces troupes dans le cadre de la réforme de l'armée russe (jusqu'en 2015) et la nécessité de surmonter les effets du bouclier antimissile américain déployé en Europe. Le jeu qui s'est déroulé sur la base de l'académie militaire Pierre le Grand (Moscou) et utilisait des systèmes informatiques géoréférencés, était mené par le général Nikolaï Solovtsov, commandant les RVSN depuis 2001, et plus de 180 officiers auraient participé.
Cet exercice montre que le bouclier antimissile américain semble effectivement poser un problème stratégique aux Russes, malgré quelques déficiences techniques dues à son élaboration.

DoD

Lire aussi :

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

4 commentaires:

  1. Même s'il s'agit d'une systéme plus politique que militaire, la National Missile brouille les cartes d'une éventuelle attaque.

    Mais il faut voir si il sera effectivement établi ou non en Europe.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que:
    -d'un point de vue technique la Russie n'a rien a craindre en considerant le moyen dont elle dispose;
    -d'un point de vue politique la Russie est en train de se reorganiser et j'estime que d'ici 5 ans sera a nouveaux un superpuissance comme auparavant.
    -la nouvelle administration Obama aura du mal a imposer un "bouclier" en Europe.
    Cactus
    http://intelcenter-blog.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  3. Pas trop d'accord avec la Russie Superpuissante dans 5 ans. La ''crise'' et la chute des cours du pétrole feront peut être baisser le budget de la défense de 15 % selon quelques déclarations d'officiels russe. La Russie reste une Grande puissance mais n'aura plus l'aura de l'URSS.

    Et l'Albanie s'est déclaré prêt à recevoir les antimissiles si ils ne peuvent être installés en Pologne.

    RépondreSupprimer
  4. Si Putin reste a sa place je ne vois pas possible une forte reduction du budget pour la defense. Pour lui la defense est un outil essentiel de sa politique exterieure, Si on regarde la defense je vois plus de qualite qu'auparavant. En ce qui concerne une possible crise due a la situation economique mondiale je ne crois pas qu' avec Gazprom et copains la Russie puisse avoir des (vrais) problemes. En tous cas la Russie en sortira (plus au moins) aisement.
    Mais je ne suis pas un "Cassandra" et tout peut se passer. On verra.
    Cactus
    http://intelcenter-blog.blogspot.com

    RépondreSupprimer