Pages

dimanche 22 février 2009

Chaud et surtout froid de la Corée du Nord : missile et nucléaire

La réunion des Six (la Chine, les Etats-Unis, le Japon, la Russie et les deux Corées) sur la sécurité régionale, qui a eu lieu à Moscou les 19 et 20 février, n'aurait pas abordé la préparation présumée d'essais de missiles balistiques par Pyongyang mais aurait principalement traité du dossier nucléaire nord-coréen.
Un tir de missile, officiellement celui d'une fusée spatiale, imminent selon certains médias, irait à l'encontre de la résolution 1718 (2006) du Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) , dans laquelle le CSNU "exige de la République populaire démocratique de Corée qu’elle ne procède à aucun nouvel essai nucléaire ou tir de missiles balistiques" et décide qu'elle "doit suspendre toutes activités liées à son programme de missiles balistiques et rétablir dans ce contexte les engagements qu’elle a précédemment souscrits en faveur d’un moratoire sur les tirs de missiles".
Sur fond d'une montée des tensions entre les deux Corées, un tir de missile pourrait rappeler à la communauté internationale que peu de choses ont été réglées "définitivement" dans ce dossier.
Lire aussi :

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

1 commentaire:

  1. La Corée du Sud à prévenu qu'elle répliquerait sur des sites de missiles sur le territoire du Nord en cas de nouvelle ''bataille navale'', il y a en effet beaucoup d'échauffourée autour des zones de pêches entre les pécheurs des 2 frères ennemis.

    RépondreSupprimer