Pages

samedi 30 août 2008

The Gettysburg Address

The Gettysburg Address : un texte que j'aime bien au sujet d'une bataille aussi dantesque qu'incertaine.
« Voici quatre-vingt-sept ans que nos pères ont apporté sur ce continent une nouvelle nation, conçue dans la liberté et fondée sur la proposition que tous les hommes ont été créés égaux. Nous sommes aujourd'hui engagés dans une grande guerre civile, nous demandant comment cette nation ou n'importe quelle nation conçue sur de tels fondements peut endurer une telle chose. Nous voici sur un grand champ de bataille de cette guerre. Nous sommes venus pour en consacrer une partie en tant que lieu de repos final pour ceux qui y sont morts afin que vive la nation. Ceci nous pouvons le faire. Mais dans un sens plus large, nous ne pouvons pas consacrer, nous ne pouvons pas sanctifier cette terre. Les braves, vivants ou morts, qui ont lutté ici l'ont sanctifiée bien au-delà de ce que notre faible puissance pourrait y ajouter ou y enlever. Le Monde ne se souviendra ni bien, ni longtemps, de ce que nous disons ici, mais il ne pourra jamais oublier ce que ces hommes ont fait. Mais c'est à nous, les vivants, à nous que revient la grande tâche : que pour ces morts que nous honorons, nous portions un amour plus fort à cette cause pour laquelle ils ont ici donné la dernière et pleine mesure de leur dévouement. Nous décidons ici avec ferveur que ces morts ne seront pas morts en vain, que cette nation, par la grâce de Dieu, verra renaître la liberté, et que le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ne disparaîtra pas de la terre. » Lire le récit complet de la bataille : Staff ride de l'US Army center for military history. Désolé, c'est en anglais...

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

1 commentaire:

  1. Ah c'est bien vrai, c'est un magnifique discours. Toutefois, il me semble que la version originale est plus percutante.

    Je l'ai « étudié » l'an dernier lors d'un exposé en anglais.
    Si cela vous intéresse, je peux vous le faire parvenir, ainsi qu'un peu de documentations.

    Cordialement,
    Pierre

    RépondreSupprimer