Pages

samedi 19 juillet 2008

La "cellule de traitement toutes sources", une ambition pour le traitement de l'information

De la participation à une OPEX récente ou de la lecture de comptes-rendus de fin de mission, pour la partie consacrée au renseignement, on retire souvent l’impression que les “G2” se trouvent noyés sous l’information, notamment lorsque les flux sont surtout à base d’informations électroniques. La “surinformation” n’est pas propre au monde militaire, mais elle peut y avoir des conséquences dramatiques en raison de la rapidité du cycle décisionnel et des vies en jeu lors des opérations. Lire la suite
The “All sources Analysis” Cell: An improved Way to Process Information When participating in an overseas operation or when reading end-of-mission Intelligence reports, one has often the feeling that G2s are drowned into too much information, especially electronic one. This “overinformation” is not a military specialty, but it is within the military world that it may be at the origin of terrible consequences due to the rapidity of the decision-making cycle and to the fact that lives are at risk during any operation. Next p82

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire