Pages

mercredi 30 juillet 2008

La bataille de Trasimène

En juin 217 (av JC), Hannibal choisit les bords du lac de Trasimène pour combattre Flaminius. Il prend le temps de tendre une embuscade à son ennemi, réputé pour ses actions précipitées et son orgueil.
Il prend le temps de :
-reconnaître le terrain ;
- se renseigner sur :
  • « les projets et l'état d'esprit du consul » (selon Polybe, ce doit être la principale étude d'un général d'armée),
  • «les ressources pour s'approvisionner facilement, la nature du pays et ses routes» (renseignement logistique),
  • «tous autres renseignements utiles, furent, pour lui, l'objet de l'enquête la plus soigneuse».

A l’inverse, les romains n’assurent pas le minimum de sureté que requière leur cantonnement près du Lac. Une action de déception, la météo et le courage des combattants firent le reste pour les Carthagéniens. Tite-Live : Hannibal fait subir au territoire situé entre Cortone et le lac Trasimène tous les fléaux et les ravages de la guerre, pour exciter davantage l'ennemi à venger, dans sa colère, les outrages infligés à ses alliés. Il était déjà parvenu à un endroit fait pour une embuscade, celui où le pied des monts de Cortone est le plus près du lac Trasimène. Il n'y a entre eux qu'un chemin très étroit, comme si, à dessein, on n'avait laissé de place que pour lui ; ensuite s'étend une plaine un peu plus large ; puis les montagnes s'élèvent. Lire la suite [Livre XXII, 4 à 7]

USMA (DoD)

Autre source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Trasimène#R.C3.A9sultats

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

1 commentaire:

  1. Célèbre bataille de l'Antiquité, l'un des désastres les plus fameux des Romains... bien traitée, par exemple, dans l'Histoire militaire des guerres puniques aux éditions Du Rocher, par l'historien Yann le Bohec.

    A+
    Amicalement,
    Stéphane.

    RépondreSupprimer