Pages

samedi 26 juillet 2008

Al-Qaïda neutralisé dans la province de Babil (Irak).

Un exemple intéressant : Babil.
Environ 1.2 millions de personnes vivent dans la province de Babil, située environ 50 kilomètres au sud de Bagdad. La population de Babil est chiite pour environ 70% et sunnite à 30%. Selon les forces américaines (24/07/08), les terroristes Al-Qaïda auraient été en grande partie marginalisés dans la province de Babil grâce aux efforts communs des forces de sécurité irakiennes et américaines, dont le groupe de citoyen de sécurité local, "les Fils de l'Irak", armé par des citoyens. L’appui de la population, un invariant des succès en contre-insurrection, semble avoir été décisif. L’amélioration de la situation est aussi due au développement de l’économie locale, en raison d’améliorations sécuritaires concrètes et de programmes économiques gouvernementaux en cours (186). La réduction conséquente du nombre d’explosion d’engins explosifs improvisés a permis de rétablir la mobilité et donc la réactivité des forces irako-américaines. Par ailleurs, il est intéressant de noter que l’organisation irakienne chargée du contre-terrorisme au niveau national (The Iraqi National Counterterrorism Force's) serait depuis cette semaine capable de mener des missions unilatérales.
Les succès tactiques semblent actuellement provenir, entre autres, de la cohérence de l'action irakienne (Etat, armée, peuple) en coopération avec les forces américaines, à suivre…

Partager ce billet:

Facebook Twitter Technorati

Blogger

3 commentaires:

  1. Comme indiqué dans le ''front asymétrique'', les mouvements ''irréguliers'' peuvent changer de bord selon leurs intérêts, donc soyons prudents.

    RépondreSupprimer
  2. Les mouvements irréguliers peuvent effectivement évoluer selon leurs changements d'objectifs et d'environnement. L'amélioration dans certaines provinces d'Irak est peut-être passagère mais peut-être pas. Personne ne le sait. Si la situation devait à nouveaux se détériorer, cela n'enlèverait en rien les succès tactiques (et non stratégiques) précédents. Après demain je mettrai en ligne un lien vers un dossier retour d'expérience d'un think tank US (2003-2006). Il revient sur des erreurs US.
    Pour la situation politique globale,je suis d'accord que la plus grande prudence doit être de mise.

    RépondreSupprimer
  3. Comme je l'ai déja souligné dans les forums et blogs que je fréquente de temps en temps, je ne suis pas anglophone comme la plupart de nos compatriotes, mais des sites ''professionels'' comme le CDEF de l'armée de terre propose des articles intéressants tels celui sortie en 2005 sur l'adaptation de la guérilla et des tactiques américaine alors en vigueur
    : http://www.cdef.terre.defense.gouv.fr/publications/doctrine/no_spe_irak/retex/adaptation.pdf

    RépondreSupprimer